Digérer nos traumatismes avec l’EMDR

On entend tellement parler de la thérapie EMDR, mais savez vous vraiment ce que c’est ?

Les initiales E.M.D.R. signifient « eye movement desensitization and reprocessing » c’est-à-dire désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires. L’EMDR, comme beaucoup d’avancées scientifiques, a été découverte par accident par Francine Shapiro, une psychologue américaine en 1987 qui, en marchant dans un parc et pensant à des souvenirs douloureux, s’est aperçu que des mouvements oculaires rapides produisaient un effet soulageant à sa détresse.  

C’est si simple que ça peut paraître fou, mais des années de recherche ont été dédiées à prouver l’efficacité thérapeutique de cette technique sur les traumatismes non digérés dans le cerveau humain. Du coup, une thérapie EMDR utilise une stimulation sensorielle bi-alternée (droite-gauche) qui se pratique le plus souvent par mouvements oculaires – grosso modo, le patient suit les doigts du thérapeute qui passent de droite à gauche devant ses yeux – mais cette stimulation peut aussi être de nature auditive ou tactile. En fait, ce processus conscient correspond tout simplement au mécanisme normalement enclenché par le cerveau dans l’intégration de l’information lorsqu’il n’est pas bloqué

D’accord, mais concrètement, comment se passe une séance d’EMDR ? 

En amont des les séances d’EMDR, il y a tout un travail à fournir pour mettre en place une relation thérapeutique de confiance entre le praticien et le patient, pour identifier les problématiques et souvenirs traumatiques susceptibles d’être traités pendant les séances ainsi que pour mettre en place des outils psychocorporels de stabilisation émotionnelle qui peuvent être utilisés en cours de séance ainsi qu’en pratique autonome entre les séances.  

Une fois que tout ce travail a été fait, on peut passer au cœur du sujet… Au cours des séances d’EMDR, les souvenirs perturbants sont traités, un à un, à l’aide des stimulations bilatérales alternées. Plusieurs séances sont parfois nécessaires pour traiter un seul souvenir. Au début de la séance, le praticien demande au patient de se concentrer sur le souvenir traumatique, en se concentrant sur les aspects sensoriels les plus vivides (image, son, odeur, sensation physique), ainsi que les pensées et ressentis négatifs qui y sont associés. Le praticien pratique alors des séries de stimulations bilatérales alternées rapides ; entre chaque série, le patient dit ce qui lui vient à l’esprit ; aucune réponse particulière n’est attendu de la part du patient pour obtenir un résultat car l’évènement se traite différemment pour chaque personne selon son vécu, sa personnalité, ses ressources, sa culture. Le praticien continue les stimulations jusqu’à ce que le souvenir ne génère plus de perturbations mais soit mis à distance, « effacé », ait perdu sa vivacité. Ensuite, toujours avec des stimulations bilatérales alternées rapides, il aide le patient à associer à ce souvenir une pensée positive, constructivepacifiante, et à évacuer d’éventuels restes physiques désagréables. Une séance d’EMDR dure de 60 à 90 mn, pendant laquelle le patient peut traverser des émotions intenses, et en fin de séance, peut généralement ressentir une nette amélioration. 

Cette thérapie peut-elle m’aider ? 

Cette thérapie est dédiée à des patients de tout âge et est principalement validée pour les personnes souffrant d’un trouble de stress post traumatique. Pour les enfants, selon leur âge, le traitement EMDR peut se faire en présence de leurs parents. 

Prendre rendez-vous avec un de nos psychologues spécialisés en EMDR

1 Comment

  1. Laetitia Jouannon 29 janvier 2022 at 01h30

    Bonsoir merci pour tout ce que vous partagez c’est très intéressant
    Une question par rapport à l’amnésie traumatique.
    L’insecte c’est quand c’est arrivé au sein de sa famille.
    Quand c’est le cousin d’une cousine qu’elle nom donne t’on ? Est ce quand même considéré comme de l’inceste .
    Merci de votre réponse