Pratiquer la gratitude, une force face aux situations difficiles

Juliette Lachenal est psychologue clinicienne et thérapeute ICV. 
 
Pour Martin Seligman, fondateur de la psychologie positive, la gratitude est l’une des 24 forces de caractère qui permettent d’être heureux. La gratitude est particulièrement efficace pour lutter contre le stress et les pensées négatives. En effet, pratiquer la gratitude libère des hormones du bonheur qui luttent contre l’action du cortisol, l’hormone du stress. Ainsi, plus nous nous entraînons à voir les belles choses de notre vie, mêmes minimes, plus nous sommes aptes à lutter contre le stress et les pensées négatives. 
 
En ce temps de pandémie toujours présente, alors que les réseaux sociaux regorgent de mauvaises nouvelles et d’agressivité, je vous invite à limiter votre accès aux informations (réseaux sociaux, groupes WhatsApp etc) et à pratiquer la gratitude. 
 
Pratiquer la gratitude est très simple et cela va changer votre quotidien.
 
Je vais vous apprendre dans la vidéo ci-dessous à reconnaître et à remercier pour tout ce qui est bon dans votre vie, quelles que soient les difficultés quotidiennes. C’est ce qu’on appelle la gratitude. 
 
La gratitude, c’est reconnaître dans sa vie tous les petits riens qui en font une « belle vie ». C’est pousser notre intelligence à regarder ce qui est bon et bien. 
 
Vous connaissez sans doute le film La vie est belle de Frank Capra. La veille de Noël 1945, menacé de banqueroute et de prison, George Bailey pense au suicide. Son ange gardien intervient, et lui montre ce qu’aurait été le monde sans lui. Les dernières minutes du film montrent l’expression de l’immense gratitude de George Bailey pour sa vie, sa femme, ses enfants. Le titre résume sans doute ce qu’est la gratitude, c’est voir le beau dans ma vie. L’écrivain-professeur-aveugle Jacques Lusseyran est aussi un beau modèle de gratitude. A l’âge de 8 ans, il perd la vue. Mais tout au long de sa vie, il continuera à voir les bénédictions de sa vie, malgré son handicap. 
 
Plus nous pratiquons la gratitude, plus nous nous remplissons de bonheur. Pratiquer la gratitude aide à être plus heureux.
 
Depuis le début des années 2000, les recherches sur la gratitude prouvent que notre capacité à ressentir de la joie augmente lorsqu’on pratique la gratitude. Robert Emmons, un scientifique américain qui étudie la gratitude conclut que « la gratitude est une clé du bonheur. » Et lorsque nous sommes plus heureux, notre quotidien s’améliore : 
  • Nous obtenons de meilleurs résultats professionnels ;
  • Nos relations sont plus satisfaisantes et durables ;
  • Nous sommes plus actifs ;
  • Nous avons plus d’énergie ;
  • Nous avons une meilleure santé physique car notre système immunitaire est renforcé ;
  • Notre vie est plus créative ;
  • Nous savons mieux réguler nos émotions ;
  • Et nous allongeons même la durée de notre vie !
La gratitude est donc très efficace ! C’est gratuit, à la portée de tous, sans effets secondaires négatifs. 
 
D’après Robert Emmons, la gratitude est un double mouvement intérieur : 
  • C’est une « constatation du bien dans notre vie » ;
  • C’est « une reconnaissance que la source de ce bienfait se trouve au moins en partie en dehors de nous-même. »
 
Pour que la gratitude soit complète, il faut trois conditions. Voici un exemple pour les illustrer. Imaginons que je dois accueillir 10 personnes pour un déjeuner. Claudine a cuisiné sa fameuse tarte aux pommes à la cannelle, toujours la même. Comme d’habitude, cela me fait râler intérieurement et je suis déçue qu’elle n’ait pas cuisiné autre chose, surtout que je déteste la cannelle, et qu’elle le sait. Si je pratique la gratitude, au lieu de râler intérieurement, je décide de changer mon regard sur cette tarte aux pommes et sur Claudine. 
  • D’abord, je reconnais intellectuellement ce qui est bon. Claudine a cuisiné une tarte et ainsi je n’ai pas eu à préparer de dessert. Donc intellectuellement, je choisis de regarder ce qui est bon : Claudine a cuisiné un dessert et m’a soulagé dans mes tâches.
  • Ensuite, j’admets que Claudine m’a donné quelque chose. Elle a non seulement apporté une tarte, mais elle a aussi donné de son temps pour cuisiner la tarte, et de son argent pour acheter les ingrédients.
  • Enfin, je prends le temps d’apprécier, de savourer tout ce que, par cette tarte, Claudine m’a donné. Je lui dis merci intérieurement. 
Charles Dickens nous invite à réfléchir « à vos bénédictions présentes – et elles sont présentes pour chacun d’entre nous – non à vos malheurs passés, communs à tous les êtres humains » 
 
Pratiquez la gratitude chaque jour ! 
 
C’est ce que je vais vous proposer de faire cette semaine. Je vous invite à vous munir d’un papier (ou d’un carnet) et d’un stylo. Et tous les soirs, je vous invite à regarder cinq choses qui ont été bonnes dans votre journée. Cela peut être très simple, même lorsqu’on est soumis à un stress important. 
 
Quelques exemples de raisons de gratitude : 
  • Un de mes enfants a fait ses devoirs sans râler
  • Le chant d’un oiseau par la fenêtre
  • J’ai glissé et ne me suis pas blessé
  • Un bon coup de fil avec un proche
  • J’ai un toit et de quoi manger 
Les raisons sont infinies. Si l’exercice est difficile à faire au départ, pensez en premier à votre corps : j’ai des yeux, des oreilles, des bras, des mains, des jambes qui me permettent de…