Je n’arrive pas à surmonter un évènement qui m’a traumatisé : que se passe-t-il ?

Près de 90% des gens vivent à un moment donné un évènement qu’ils vont vivre comme traumatisant : accident de la route, blessure grave, menaces, violences physiques, sexuelles, psychologiques, guerres, attentats, …etc.

On peut être traumatisé par un évènement, que l’on soit victime ou témoin !

Nous ne vivons pas tous les évènements de la même façon. Une expérience peut engendrer un psychotraumatisme chez une personne, mais pas chez une autre. Ce qui détermine le traumatisme, c’est la rencontre entre une histoire personnelle, et un évènement. Si cet évènement est trop brutal pour la personne, si il vient faire effraction dans le psychisme, bouleverser, et provoquer un figement, alors on peut parler de psychotraumatisme.

La question du figement est particulièrement importante. En effet, les théories du traumatisme considèrent que celui-ci est déclenché par un échec d’un acte de triomphe. Autrement dit, au lieu de fuir, de se battre, d’agir, la personne n’a pas d’autre réaction possible que d’être figée. Elle se sent totalement impuissante. Cette sensation d’être démuni, impuissant et d’avoir l’impression que les choses lui échappent submerge ses capacités adaptatives.

A la suite de l’évènement, le souvenir de l’évènement envahit la personne qui se sent bloquée : à chaque fois qu’elle y pense, elle a l’impression de revivre son traumatisme en direct. En effet, le figement n’a pas permis au cerveau d’intégrer l’évènement. Le patient fait face à une blessure ouverte à vif.

Quelles sont les conséquences d’un traumatisme ?

La conséquence la plus fréquente est le TROUBLE DE STRESS POST-TRAUMATIQUE. Ce trouble de plus en plus connu désigne un ensemble de symptômes qui on un réel impact sur le bien-être de l’individu : images qui reviennent en boucle, cauchemars, troubles du sommeil, sentiment de danger permanent, sursauts, évitement de tout ce qui rappelle la scène (lieux, films, …).

A force de se répéter, ces symptômes engendrent une mécanique physiologique de stress : la personne est en permanence en état de stress !

L’évènement traumatique fait partie de son quotidien : il ne s’est jamais terminé.

Cet état de stress peut engendrer à terme des problèmes de santé physique, de la comorbidité, des troubles dépressifs ou phobiques, ou encore des tentatives de suicide. Ce trouble a donc des conséquences aussi bien physiques que psychiques, sociales et professionnelles. Il faut savoir que ce trouble se résout jamais seul ! Au-delà d’une certaine durée, si on n’agit pas, ces symptômes deviennent irréversibles : ils restent toute la vie !

La bonne nouvelle, c’est que des outils concrets existent pour surmonter un traumatisme !

(Cf article sur les thérapies pour aider à intégrer un traumatisme)

Il existe cependant d’autres conséquences possibles du psychotraumatisme. Chacun réagit à sa manière à un traumatisme. Pour certains, cela passe directement par le corps : douleurs chroniques inexpliquées, problèmes cardiovasculaires, crises d’épilepsie non expliquée médicalement…

D’autres développent un syndrome dépressif, sans souffrir de trouble de stress post-traumatique, ou bien des conduites addictives (alcool, drogues, troubles de comportement alimentaire).

Ainsi, on ne peut pas changer le passé. L’évènement traumatique ne sera jamais effacé. En revanche, de nombreuses psychothérapies peuvent aider à changer radicalement les conséquences du traumatisme. 

Apprendre à digérer ces traumatismes avec l’EMDR

Vous avez vécu un psychotraumatisme, et souhaitez de l’aide ?

Nos psychologues spécialistes du trauma peuvent vous recevoir pour une consultation en visio ou en cabinet.