📣 Webinaire RH : Développer la sécurité psychologique pour des équipes engagées et performantes | RDV vendredi 31 mai

ARTICLE

Charge de travail et épuisement : comment aider vos collaborateurs à ne pas se laisser déborder ?

Identifiez les signaux d'alarme et apprenez à évaluer la charge de travail pour favoriser un environnement de travail équilibré.

Auteur : PepPsy

10 octobre 2023

L’intensification du travail est une réalité croissante pour de nombreux collaborateurs. Le défi de la gestion du temps et de la charge de travail est un enjeux majeurs face aux exigences du marché.

Cependant, cette intensification du travail soulève de nombreuses problématiques lié au bien-être des collaborateurs dont la question de la surcharge au travail et de l’épuisement professionnel.

1 salarié sur 2 se sent épuisé professionnellement.

Source : Baromètre 2023 «Santé des salariés et qualité de vie au travail» – Malakoff Humanis

En tant que professionnels des Ressources Humaines (RH), il est important de sensibiliser managers et collaborateurs aux signaux faibles et de mettre en place des mesures de prévention afin de prévenir les risques psychosociaux (RPS).

Comprendre la Surcharge au Travail

Surcharge au/de travail : de quoi parle-t-on ?

La surcharge au travail, aussi appelée « surcharge de travail » fait référence à une situation où les employés sont confrontés à une quantité de travail excessive par rapport à leurs capacités et ressources disponibles.

Elle peut se manifester de différentes manières, notamment :

  1. La surcharge de tâches : Les collaborateurs ont plus de travail à accomplir que ce qu’ils peuvent gérer en raison de délais serrés, de demandes incessantes ou de responsabilités excessives.
  2. La surcharge cognitive : Les collaborateurs doivent gérer un grand nombre d’informations, de décisions ou de problèmes complexes, ce qui peut entraîner une fatigue mentale et une diminution de la productivité.
  3. La surcharge émotionnelle : Les collaborateurs sont constamment exposés à des situations stressantes, conflictuelles ou émotionnellement éprouvantes, ce qui peut entraîner un épuisement émotionnel.

L’appréciation individuelle de la charge de travail peut considérablement fluctuer en fonction de divers éléments tels que le contexte professionnel, les ressources disponibles pour les employés, les modes de collaboration, la possibilité d’influencer les décisions organisationnelles et la reconnaissance accordée aux efforts fournis, entre autres.

La charge de travail recouvre trois dimensions :

  • La charge prescrite : Cette dimension englobe les missions attribuées à chaque collaborateur. Le responsable définit les objectifs, les étapes et les ressources nécessaires pour accomplir ces missions.
  • La charge réelle :Elle représente ce qui a été effectivement accompli, en tenant compte des imprévus. Elle peut être ajustée grâce à des points opérationnels réguliers.
  • La charge réelle :Elle représente ce qui a été effectivement accompli, en tenant compte des imprévus. Elle peut être ajustée grâce à des points opérationnels réguliers.

Le modèle présenté ci-dessus (PRS pour prescrit, réel et subjectif), élaboré par l’Anact (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail), peut servir de cadre pour faciliter les discussions entre les parties prenantes sur les divers aspects de la charge de travail.

Comment identifier les signes de l’épuisement professionnel lié à une surcharge de travail ?

La surcharge de travail a des répercussions profondes sur la santé mentale et physique des collaborateurs. Elle peut générer fatigue chronique, épuisement et confusion entre les frontières de la vie professionnelle et personnelle.

L’un des défis majeurs auxquels sont confrontés les DRH est la détection précoce de l’épuisement professionnel causé par une surcharge de travail.

Une baisse de la productivité

Une surcharge de travail peut entraîner une baisse significative de la productivité des employés. Ils peuvent avoir du mal à se concentrer sur leurs tâches, à prendre des décisions et à accomplir leurs responsabilités de manière efficace.

Une augmentation de l'absentéisme et des congés maladie

Les employés confrontés à une surcharge de travail ont tendance à prendre plus de congés maladie et à être absents plus fréquemment. Ils peuvent ressentir le besoin de s’éloigner du lieu de travail pour se ressourcer ou pour faire face à des problèmes de santé liés au stress.

La charge mentale professionnelle ​

Des signes de fatigue physique et mentale

Lorsque les employés sont surchargés de travail, leur santé physique et mentale peut en souffrir. Ils peuvent se plaindre de fatigue constante, de troubles du sommeil, de maux de tête fréquents et de problèmes digestifs. De plus, ils peuvent montrer des signes de détachement émotionnel, de cynisme et d’irritabilité, ce qui peut affecter leurs relations avec leurs collègues.

Une perte d'intérêt pour le travail

Lorsque les employés sont surchargés de travail, leur santé physique et mentale peut en souffrir. Ils peuvent se plaindre de fatigue constante, de troubles du sommeil, de maux de tête fréquents et de problèmes digestifs. De plus, ils peuvent montrer des signes de détachement émotionnel, de cynisme et d’irritabilité, ce qui peut affecter leurs relations avec leurs collègues.

Dans certains cas graves voir extrêmes, cela peut amener à un burn-out (épuisement professionnel dû au surmenage).

💡 Restez vigilants à ces signaux parmi vos équipes.

Comment évaluer la charge de travail ?

L’évaluation de la charge de travail des collaborateurs est la première étape pour éviter qu’ils ne se laissent déborder. Voici quelques méthodes et conseils pour y parvenir :

  • Communication ouverte et régulière

La communication est la clé pour comprendre la charge de travail de vos collaborateurs. Organisez régulièrement des réunions individuelles pour discuter de leurs tâches et de leurs préoccupations.

  • Utilisation de logiciels de gestion de projet

De nombreux outils de gestion de projet permettent de suivre les tâches assignées à chaque employé et leur avancement. Cela vous donne une vue d’ensemble de la charge de travail de chacun et vous aide à répartir équitablement les responsabilités.

  • Analyse des heures de travail

Examinez les heures supplémentaires des collaborateurs. Si certains travaillent constamment tard le soir ou le week-end, cela peut être un indicateur de surcharge de travail. Encouragez un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle en surveillant les heures supplémentaires excessives.

  • Mesure de la productivité

Suivez la productivité des collaborateurs pour détecter tout signe de baisse soudaine. Un déclin de la productivité peut indiquer une charge de travail excessive.

Quand évaluer la charge de travail de ses collaborateurs ?

Il est essentiel de la réaliser de manière régulière pour anticiper les problèmes potentiels. Voici quelques moments clés pour évaluer la charge de travail de vos employés :

  • Périodiquement

Planifiez des réunions régulières pour discuter de la charge de travail avec chaque employé. Cela peut être mensuel, trimestriel ou annuel, en fonction de la nature de l’entreprise. Ces entretiens permettent de détecter les problèmes à temps et d’apporter des ajustements si nécessaire.

  • Lors de changements importants

Tout changement majeur dans l’organisation, comme l’introduction de nouveaux projets, l’expansion de l’entreprise ou des départs d’employés clés, peut affecter la charge de travail de manière significative. C’est le moment idéal pour réévaluer la charge de travail de chacun.

  • En cas de signes de surmenage

Si un collaborateur montre des signes d’épuisement professionnel, comme le stress constant, la fatigue, ou la baisse de productivité, n’attendez pas. Engagez immédiatement une conversation pour évaluer sa charge de travail et trouver des solutions.

Les DRH ont un rôle crucial à jouer dans la prévention de l’épuisement professionnel lié à une surcharge de travail. En identifiant tôt les signes et les symptômes de ce problème, ils peuvent mettre en place des mesures d’atténuation telles que la gestion de la charge de travail, le soutien psychologique, et la promotion du bien-être au sein de l’entreprise.

En favorisant un environnement de travail équilibré, les DRH peuvent contribuer à la santé et à la productivité à long terme de leurs employés, tout en renforçant la performance globale de l’entreprise.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Offrez à vos collaborateurs une solution globale, innovante et personnalisée pour renforcer
leur bien-être mental