📣 Webinaire RH : Les RPS 30min pour enfin tout comprendre | RDV mardi 02 juillet

ARTICLE

Manager : comment repérer et aider un collaborateur en situation de mal être ?

Identifiez les signes de mal-être et mettez en place des actions pour soutenir vos collaborateurs en difficulté

Auteur : PepPsy

4 octobre 2023

Qu'est-ce qu'un collaborateur en situation de mal-être ?

Le mal-être est un sentiment de malaise profond qui s’empare d’un salarié et s’installe dans la durée.

Les retards s’accumulent, le mutisme devient habituel, des bouderies émergent, les menaces fusent, et l’isolement s’installe… Si un de vos collaborateurs ou collègues adopte soudainement ces comportements inhabituels, gardez à l’esprit qu’il est crucial de ne pas sauter aux conclusions hâtives.

Ces actions peuvent être le reflet d’une panique intérieure ou de préoccupations personnelles accablantes. 

Imaginez par exemple, un collègue qui autrefois était proactif, mais qui soudainement ne communique plus ou évite tout contact social. Ou un collaborateur qui, en dépit de sa ponctualité habituelle, commence à manquer de délais et à montrer des signes d'agitation.

Face à ces signaux, il est essentiel de ne pas réagir impulsivement, mais plutôt d’approfondir la situation pour saisir sa complexité et ainsi, être en mesure de lui offrir un soutien adapté, si nécessaire.

Pourtant, il est important de noter que le mal-être au travail ne se manifeste pas toujours de manière évidente et visible. Les chiffres le confirment : près d’un salarié sur deux se trouve en situation de détresse selon des études. Dans ce contexte, il devient impératif de développer la capacité à discerner les signes de malaise chez vos collaborateurs ou collègues et d’être prêt à leur offrir le soutien dont ils ont besoin.

Les Causes du Mal-être au Travail

Le mal-être au travail peut émaner de plusieurs sources, chacune ayant un impact sur la perception du salarié vis-à-vis de son travail et de l’entreprise.

Causes Personnelles : Le Sens du Travail et la Gestion du Stress

La perte de sens au travail est souvent citée par les employés en proie au mal-être. Cette perte peut découler de changements organisationnels ou personnels, et peut engendrer un sentiment de confusion et de malaise. Les employés surinvestis ou sous-investis dans leurs tâches sont également plus enclins à ressentir un mal-être.

Causes Externes : Pression et Évolutions Sociales

Les pressions quotidiennes, qu’elles proviennent de clients exigeants ou de demandes répétitives, peuvent engendrer un sentiment d’oppression chez les employés. De plus, les transformations technologiques et les évolutions sociétales, telles que la crise de la Covid-19 et l’adoption généralisée du télétravail, peuvent impacter la perception des employés vis-à-vis de leur travail et générer un sentiment de lassitude.

Causes Internes à l'Entreprise : Organisation et Relations

Les modes d’organisation de l’entreprise, le type de management ainsi que les relations au sein des équipes jouent un rôle crucial dans le bien-être des employés. Une charge de travail excessive ou insuffisante, la difficulté à concilier vie professionnelle et privée, ainsi que des conditions de travail contraignantes, peuvent tous contribuer au mal-être des salariés.

Comment détecter les signaux faibles en entreprise ?

Comment repérer les signes de mal-être chez un collaborateur ?

Pour identifier les signes de mal-être, il est impératif pour les managers de cultiver des compétences en empathie et en écoute active. Ces qualités humaines fondamentales permettent de percevoir les changements subtils dans le comportement et l’attitude des collaborateurs. L’empathie signifie se mettre à la place de l’autre, tandis que l’écoute active exige une concentration totale sur les paroles et les signaux non verbaux. En adoptant ces approches, les gestionnaires peuvent détecter les premiers indices de mal-être, comme une perte de motivation ou des changements comportementaux.

Un collaborateur en mal-être peut voir la qualité de son travail diminuer de manière significative. Des erreurs, des retards et des omissions peuvent être des symptômes d’une démotivation ou d’un manque de reconnaissance. Le rôle du manager est crucial pour offrir des reconnaissances régulières et des commentaires constructifs afin de contrer les sentiments d’inutilité ou d’exclusion.

Des signes de mal-être qui ne trompent pas :

  • Des erreurs fréquentes, une perte d’efficacité professionnelle
  • Des retards, des ralentissements dans les tâches
  • De l’absentéisme
  • De la fatigue, un manque d’énergie et un épuisement général
  • Des difficultés de concentration
  • Des émotions à fleurs de peau et inhabituelles : de la colère ou des pleurs fréquents, une certaine irritabilité, une agressivité injustifiée…

Comment agir et soutenir un collaborateur en situation difficile ?

Le mal-être au travail peut émaner de plusieurs sources, chacune ayant un impact sur la perception du salarié vis-à-vis de son travail et de l’entreprise.

Identifier les causes / sources d’origines : surcharge de travail, hyperstress, difficultés relationnelles…

Les activités organisées pour la semaine aident à créer un sentiment d’appartenance et de fierté pour l’entreprise, ce qui encourage les collaborateurs à être plus engagés et performants. 

Les activités permettent également  de  communiquer les valeurs de l’entreprise et de  renforcer les relations entre l’ensemble des collaborateurs, des équipes et autres parties prenantes de l’organisation.

Engager la conversation avec bienveillance et empathie

Lorsque vous avez identifié des signes de mal-être chez un collaborateur, il est essentiel d’initier un dialogue ouvert et bienveillant. Un entretien confidentiel permet au collaborateur de s’exprimer librement et de partager ses préoccupations. La bienveillance est la clé ici, car le but est de créer un environnement où le collaborateur se sent en sécurité pour discuter de ses défis sans craindre de jugement. En posant des questions ouvertes et en écoutant activement, le gestionnaire peut obtenir des informations précieuses sur les causes du mal-être.

Proposer des Solutions Personnalisées

Une fois les causes identifiées, vous pouvez collaborer avec le collaborateur pour élaborer des solutions adaptées à sa situation. Cela peut inclure des ajustements de charge de travail, des opportunités de développement professionnel, des séances de coaching ou des améliorations de l’organisation interne. L’objectif est d’aider le collaborateur à retrouver un équilibre et un sentiment de bien-être dans son travail.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour vous entretenir avec lui, n’oubliez pas que vous pouvez faire appel au médecin du travail, au service des ressources humaines.

Offrez à vos collaborateurs une solution globale, innovante et personnalisée pour renforcer
leur bien-être mental