📣 Webinaire RH : Développer la sécurité psychologique pour des collabs engagés ? | RDV vendredi 26 avril

ARTICLE

Dépression au travail : déceler et agir

Repérer les signaux faibles et mettez en place les bonnes actions de prévention

Auteur : PepPsy

27 octobre 2023

La dépression au travail

Journée européenne de la dépression

Le 27 octobre est la Journée Européenne de la Dépression, une occasion essentielle pour les professionnels des ressources humaines (DRH, RH…) de sensibiliser, d’informer et d’agir sur une question de plus en plus préoccupante dans le monde du travail : la dépression au travail.

La dépression : définition

La dépression est une maladie mentale qui ne fait pas de discrimination. Elle peut toucher des individus de tous âges, de tous horizons et de tous niveaux professionnels.

La vie de travail peut être à la fois un facteur de risque et un facteur de protection contre la dépression.

Cependant, lorsque le travail devient une source de stress constant, de pression excessive et de déséquilibre entre la vie professionnelle et personnelle, il peut devenir un facteur de risque significatif.

Les signes de dépression au travail

Les signes de dépression au travail peuvent varier d’une personne à l’autre, mais il est essentiel que les RH soient attentifs à certains indicateurs.

Les symptômes courants comprennent :

  • Changements dans le comportement : Un employé dépressif peut devenir plus isolé, moins productif et moins impliqué dans ses tâches professionnelles.
  • Fatigue constante : Une sensation de fatigue persistante et un manque d’énergie sont des signes courants de la dépression.
  • Changements dans l’apparence : Une négligence de l’apparence personnelle et des signes de détresse émotionnelle peuvent être visibles.
  • Absentéisme accru : Les employés dépressifs ont tendance à s’absenter plus fréquemment en raison de problèmes de santé non spécifiques.
  • Irritabilité et changements d’humeur : Des sautes d’humeur, de l’irritabilité et une sensibilité accrue peuvent indiquer un problème de santé mentale.

Soyez attentifs à ces signaux et n’hésitez pas à engager une conversation bienveillante avec le collaborateur concerné.

Quelles causes peuvent-être à l’origine de la dépression au travail ?

La dépression au travail peut avoir de nombreuses causes, et elles peuvent varier d’une personne à l’autre.

Difficultés relationnelles, relations toxiques

Un environnement de travail caractérisé par des conflits fréquents, du harcèlement, de la discrimination, ou des comportements d'intimidation influe sur la santé mentale du collaborateur.

Le manque de sens

Lorsqu’un collaborateur ne trouve plus/pas de sens ou de satisfaction dans son travail, cela peut avoir un impact négatif sur son bien-être mental.

Charge de travail excessive

Des attentes et/ou des objectifs excessifs peuvent entraîner un stress chronique et épuisant, et également une dévalorisation du collaborateur du fait de la non réalisation de ses objectifs, pouvant ainsi conduire à la dépression.

Insécurité d'emploi

La crainte de perdre son emploi, le chômage partiel ou le manque de stabilité de l'emploi peuvent créer un stress supplémentaire, susceptible de conduire à la dépression.

Dépassez les idées reçues sur la santé mentale en entreprise

Quelles actions de prévention au sein de l’entreprise ?

La sensibilisation à la dépression et à la santé mentale en général est essentielle.

Voici quelques pistes que nous vous recommandons de suivre :

Sensibilisation et formation

Organiser des ateliers d’information, des formations ou des conférences permettra de sensibiliser et former les collaborateurs aux risques psychosociaux (RPS) et à des sujets plus précis tels que par exemple : la gestion du stress, le burn-out

Par exemple faire la promotion de la Journée Européenne de la Dépression le 27 octobre en organisant des activités spéciales pour sensibiliser davantage.

Promotion de la santé mentale

Créer un environnement de travail qui valorise la santé mentale, encourage l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle et offre des ressources de soutien.

Encourager une communication ouverte et un soutien entre les employés et les gestionnaires pour qu’ils se sentent à l’aise de signaler leurs problèmes.

Accès à des programmes de bien-être mental

Offrir des programmes de soutien en matière de santé mentale peut être extrêmement bénéfique pour les employés confrontés à la dépression.

Cela peut inclure l’accès à des ressources professionnelles telles que des psychologues ou des conseillers, des formations sur la gestion du stress et de la santé mentale, ainsi que des activités de bien-être telles que des séances de méditation. Veillez à informer régulièrement les employés de ces programmes disponibles.

Conclusion

DRH, RH, en créant un environnement favorable à la santé mentale de vos collaborateurs, vous contribuez à augmenter la productivité de vos équipes, la rétention de vos talents et également vous contribuez à améliorer votre marque employeur.

La newsletter axée santé mentale en entreprise